jeudi 18 août 2016

La Pause s'Impose - Fashion Round



Bonjour mes petites galettes de riz ! J'espère que vous allez bien et que les vacances sont agréable. Pour ma part j'ai pas mal travailler au mois de juillet mais maintenant c'est retour à la recherche... Et en travaillant j'ai découvert qu'avec mon épaule je peux pratiquement rien faire -sans douleur je veux dire- -si jamais tu ne sais pas de quoi je parle, je l'avais expliqué <ICI>- Enfin bon ce n'est pas pour ça que je ne vais pas profiter du soleil un minimum même si je suis un peu coincé niveau finance, je suis allée voir mes filleules et ma topine à Liège c'est super et j'espère avoir la visite de la dite topine ou d'Alex d'ici peu -espoir- Ne m'oubliez pas les filles ! 

Bon j'arrête un peu mes bêtises parce que celui qui a vraiment pris des vacances c'est le blog je sais. Mais une petite pause ça fait du bien. D'ailleurs en parlant de pause et de chose pas trop trop à sa place vous vous demandez surement pourquoi je parle FASHION ROUND dans mon titre alors que nous ne sommes pas le 28 -mais si vous vous êtes posés cette question- Et bien tout simplement parce qu'il n'y a pas que mon blog qui a pris une petite pause, enfin techniquement la FASHION ROUND est toujours en pause, il y a eu les problèmes d'internet, d'ordi, de motivation, d'idées et de tout un tas d'autre chose donc avec Flo et Alex nous avons décidé de faire une pause et ainsi revenir en meilleure forme ! J'espère que vous ne nous en voulez pas trop. 

Mais alors si il y a pause pourquoi il y a un look sur cet article ? Tout simplement parce que se sont les photos que j'ai faite pour le défi de juillet mais je ne l'ai pas publié pour les raisons énoncés plus haut. Je ne voulais pas qu'elles restent dans mon disque dur en attendant puisque avec mon frère nous avons eu quelques petites difficultés à les faire et que j'ai chiné ma mère pour qu'on finisse ma jupe à temps. Je profite alors pour vous expliquer tout cela et vous montrer un petit look.
J'apprend à coudre avec ma mère parce que j'ai de grande difficulté à trouver des vêtements bien tailler pour mon gabarit, j'ai en général soit pas assez de poitrine, soit pas assez de ventre, soit trop de l'un ou de l'autre et je ne parle pas de mes épaules et/ou de ma carrure. Alors comme j'ai une maman juste incroyable niveau couture, elle m'apprend doucement. Plutôt pas mal pour ma première jupe non ? 

Si vous voulez participer à notre défi, il suffit de m'envoyer un mail à cette adresse celeesia@gmail.com ! Je donnerai alors le thème, les "règles" et le logo bien sûr !

Jupe : Cousu main par ma maman et moi
Haut : Kiabi
Chaussures : Tati
Lunettes de soleil : Tati
Bandeau : Cousu main par ma maman
Sac : Boutique du Val Joly
Bracelet : box des curieux voyageurs "Sri-Lanka"

photos : par le frère de Celeesia








mardi 28 juin 2016

Marcher à côté de ses pompes - Fashion Round #13


♪♫♪ Sia - Cheap Thrills ♪♫♪ 

Bonjour mes petits yaourts aux fruits ! J'espère que vous allez bien ? Ici ça va tranquillou, de jolis projet en perspective, la visite de ma belle Alex dans une quinzaine de jours et une petite journée juste avec mon grand frère dans 3 semaines. J'ai hâte que tout ça arrive et que tout fonctionne. Mais avec tout ça je n'ai, bien sur, pas oublié que nous sommes le 28 et donc c'est FASHION ROUND.

Comme je vous ai expliqué le mois dernier <ICI>, avec les filles nous avons envie de thèmes un peu décalés et sympathiques. Nous avons échangé pas mal de mail qui sont vite parties en n'importe quoi genre grosse rigolade et idioties à tout va mais cela nous a permis de voir dans quel direction nous avions envie d'emmener notre FASHION ROUNDJ'espère donc que le thème va vous plaire et que vous trouverez les looks chouettes ! 

Avec "Marcher à côté de ses pompes", nous avions clairement le champ libre, il permettait littéralement de faire se que l'on voulait. C'est en visite chez mes parents que j'ai décidé de faire mes photos, mon frère s'est proposé avec des idées un peu loufoque. C'est la première fois que je me laisse vraiment complètement mener par mon photographe mais c'était bien sympa ! 

Si vous voulez participer à notre défi, il suffit de m'envoyer un mail à cette adresse celeesia@gmail.com ! Je donnerai alors le thème, les "règles" et le logo bien sûr !

Jean : MS Mode
Haut : Kiabi
Pompes : Tati
Lunettes de soleil : Tati
Boucles d'oreilles : Réalisé par moi

photos : par le frère de Celeesia











~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le look des filles 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

lundi 20 juin 2016

Ma Meilleure Amie [un film plaisant et triste]


Un film réalisé par Catherine Hardwicke avec Drew Barrymore, Toni Collette, Paddy Considine, etc...
Genre : Comedie dramatique - Durée : 1h52min
Bande annonce <ICI>


Résumé du film


Milly et Jess sont deux meilleures amies inséparables depuis l’enfance. Alors que Milly se voit diagnostiquer une grave maladie, Jess tombe enceinte de son premier enfant...
(Souce allociné)


Mon avis


 Avec un titre pareil, il est facile de penser que l'on va finir avec un film très "typé comédie américaine" qui ne décollera pas vraiment mais, heureusement, Ma meilleure amie est bien plus que ça ! Pourtant les 5 premières minutes m'ont fait douter de mon choix... Avec la bande annonce, je pensais avoir un film émouvant et bien écrit -enfin un minimum- et ces fameuses 5 minutes m'ont fait peur ; mais, très vite, on entre dans le vif du sujet : Milly (Toni Collette) est atteinte d'un cancer du sein.  Il se passe encore un petit moment avant qu'elle en fasse part à sa famille et le scénario étant bien écrit, les scènes de la vie courante tellement bien tournées qu'on ressent le poids qu'elle garde sur ses épaules et que l'on se demande quand elle va en parler autour d'elle. 
C'est évidement Jess (Drew Barrymore) la première informée mais c'est assez logique au vu du titre du film... Et c'est à ce moment là que le jeu d'acteurs et l'écriture du film sont sublimes et heureusement, le restent jusqu'au bout. 

Il existe de nombreux films sur le sujet mais peu sont vraiment dans la réalité. Ici, pour le coup, on ne vous épargne rien : déchéance physique, rapports tendus voire impossibles avec les proches, le sexe, la douleur, la mastectomie, les conséquences psychologiques, le délicat sujet de la mort, son rapport avec les enfants... et la fin. Le traitement presque clinique de la maladie et sa mise en parallèle avec la grossesse de son amie rendent le film touchant. Peut-être que c'est est un peu long, parfois inutilement tordu voire un peu faux, déplacé. Mais l'oeuvre est toujours sauvée par des dialogues au scalpel. 

Bon nombre de petites phrases, de réactions ou d'attitudes, venant des amies entre elles, des enfants, des maris ou de la mère, sont terriblement vraies et rappellent à celles et ceux qui sont ou ont été atteints de cette maladie, toute l'horreur et toutes les phases par lesquelles on peut osciller et passer ! Bien sûr, la cinéaste utilise le mélo et les bons sentiments à fond, sans pourtant qu'à aucun moment cet aspect ne viennent alourdir ou entacher l'ensemble ou nuire à son efficacité... L'humour est souvent présent -surtout noir-, comme une forme d'autodérision nécessaire et salutaire face à la maladie.

On en ressort donc assez ému, réfléchissant sur son propre vécu... surprenant pour une jolie guimauve US !

lundi 13 juin 2016

Il y a un monstre dans la falaise

I

Tom courait sur bord de la falaise, bras écartés. C'était son passe-temps favori. Il s'imaginait voler au dessus des vagues qui venaient se fracasser sur les rocher en bas, noyant les rares créatures qui y vivaient. Elles assommaient aussi les poissons, ces vagues. Tom soufflait fort tout en courant. Il imitait le vent qui hurlait entre les quelques arbres assez courageux pour pousser là. Lorsqu'il courait comme ça, rien ne pouvait l'arrêter.
Pourtant, cet après-midi là, quelque chose le fit soudain s'arrêter.
- Taisez-vous ! hurla-t-il à ses cousins qui tournoyaient derrière lui.
Tom posa un doigt sur ses lèvres en se tournant vers eux, comme le faisait Maman.
- Ecoutez...
Le vent continuait de crier, mais les enfants restaient silencieux. Attentifs. Tom s'approcha du bord de la falaise et ses oreilles plongèrent dans une immense crevasse. D'où il était, ses yeux ne voyaient qu'un noir opaque, mais il pouvait clairement entendre un claquement. C'était sinistre. Tom, le Roi de la Falaise, n'avait jamais entendu ce bruit.
- Tom !
Le garçon sursauta. Ses cousins s'impatientaient, et Tom eut beau s'expliquer et leur demander de tendre l'oreille, ils n'entendaient rien.
Maman mit finalement fin à l'envie de courir des enfants. Le vent redoublait, la nuit tombait, il fallait rentrer. En franchissant le pas de la double porte, Tom lui sauta dans les bras. Il n'avait cessé de regarder derrière lui. Il en était sûr, maintenant : Il y avait un monstre dans la falaise. Maman lui sourit, et lui dit que son imagination n'avait pas fini de lui jouer des tours. Tom n'était pas convaincu, mais le baiser de Maman suffit à le calmer.

Ses cousins dormaient ensemble dans la grande chambre d'amis. Tom au grenier. Papa l'avait aménagé il y a longtemps et Tom s'y était toujours senti en sécurité. Pourtant, cette nuit là, il était figé dans son lit, les yeux rivés sur la fenêtre. Il avait oublié de la fermer, et là, dans l'ombre, il savait que le Monstre de la Falaise se cachait. Tom n'avait absolument aucune idée de ce qu'il devait faire. S'il allait fermer la fenêtre, le Monstre l'attraperait, et s'il la laissait ouverte, le Monstre entrerait. Finalement, saisissant sa lampe de poche comme une épée, il se leva.
"Tu es le Roi de la Falaise", se répétait-il.
Il avança lentement vers la fenêtre, et s'arrêta à quelques pas. Là, il ferma les yeux, prit une longue inspiration, sauta vers la fenêtre, la claqua violemment, la verrouilla, et se laissa tomber, assis dos au mur, la fenêtre désormais close juste au dessus de la tête. Il n'y avait aucun signe du Monstre, mais Tom devait encore regagner son lit. Il se tourna alors doucement vers la fenêtre et se leva. Lentement. Dehors, il n'y avait rien. Ni dans l'ombre, ni sur le toit, ni dans... Le jardin ! Là ! Aux pieds des arbres, tout au fond, Tom aperçu deux lueurs. Deux yeux scintillants ! Tom mit la main devant sa bouche pour ne pas crier, et couru se réfugier sous les couvertures.
Il attendit ainsi de longues minutes, parfaitement invisible parmi les draps, et sorti finalement la tête. Il n'y avait toujours rien à la fenêtre. Mais le Monstre l'avait vu, Tom en était certain. Peut-être qu'il ne savait pas grimper aux murs des maisons, ou peut-être qu'il se contentait de l'observer, ou peut-être... Tom bailla. Il posa enfin la tête sur son oreiller et s'endormit.

(à suivre)



vendredi 10 juin 2016

Je ne serais jamais la victime d'un tueur en série
                                                   Vis ma Vie en gif animé #7






Je suis très difficile à transporter.





Je ne passe pas par la fenêtre.






Je ne rentre pas dans le coffre d'une voiture.





Il y a beaucoup trop de circonférence à couper en petits morceaux.





Je ne pourrais jamais courir pour lui échapper.
- je n'ai jamais été très douée pour la course -




Je ne peux pas m'enrouler dans une serviette après la douche
 lorsqu'un bruit étrange résonne dans la maison



mardi 7 juin 2016

Coudre une pochette pour ma liseuse.


Bonjour, bonjour, mes bavarois au chocolat ! J'espère que vous allez bien ! De mon côté, c'est assez tranquille, je profite d'une belle accalmie de catastrophe -bon j'exagère sans doute un peu--quoi que ?-.
Aujourd'hui je vous propose un nouveau tutoriel, puisque le dernier sur les boucles d'oreilles <ICI> semble vous avoir bien plu. Mais on change un peu, pas de bijou aujourd'hui mais un peu de couture et de tricot, et surtout de la couture ! Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir des liseuses -bien que pour moi ça ne remplace pas mes livres mais c'est tellement pratique quand je pars en voyage- mais les pochettes pour les protéger coûtent cher -selon moi-, donc je vous présente mon tutoriel pour faire votre pochette vous même ! 

Photos : Par Celeesia


Pour le matériel, il faudra : 
  • Une paire de ciseaux pour le tissu
  • Un stylo bille
  • Des épingles et une aiguille à coudre
  • Un mètre ruban 
  • Un bouton de taille au choix -mais pas moins de 2cm de diamètre- 
  • Une chute de tissu 55x20 cm pour une liseuse de 12x17 cm (6pouces)
  • Du fil de couleur correspondant à votre tissu. 
  • Une pelote de laine 
  • Des aiguilles à tricoter -ici elles sont circulaires mais vous pouvez utiliser des aiguilles classiques- 
  • Et bien sur, la machine à coudre. 
Attention ! Toutes les mesures sont prises par rapport à ma liseuse de 12x17 cm. Ajustez les mesures à la votre. 


Pour commencer, tricoter un rectangle de 46x17 cm, soit 31 mailles sur 110 rangs avec une pelote de laine pour aiguilles à tricoter n°4. Il faut ajuster le nombres de mailles et de rangs à la grosseur de la laine choisie et donc au numéro des aiguilles pour obtenir le rectangle souhaité. 
Le point utilisé est le point de jersey : tous les rangs pairs à l'endroit, tous les rangs impairs à l'envers. Mais ce sera beaucoup plus clairs <ICI> pour monter les mailles et <ICI> pour le point jersey.


Avec le mètre ruban, mesurer le tissu pour faire un rectangle de 48x17 cm pour la pochette et un autre rectangle de 4x20 cm pour l'oeillet boutonnière. Couper et réserver l'oeillet pour plus tard. 


Les 2 parties de la pochette sont maintenant prêtes, soit un rectangle en tricot de 46x17 cm et un rectangle en tissu de 48x17 cm. 
Attention, encore une fois, les mesures sont prévues pour une liseuse de 12x17 cm.



Sur l'envers du rectangle en tissu, mesurer et marquer à 19 cm sur les 2 bordures de la longueur. A partir de cette même marque, mesurer et marquer à 18 cm sur les 2 bordures de la longueur.
Faire de même sur le rectangle en tricot et marquer à l'aide des épingles. La première mesure est de 18 cm, comme la seconde. 


Pliez le tissu à la première marque (19 cm) endroit contre endroit (imprimé contre imprimé). Faire de même avec le tricot. Positionner ensemble les 2 pièces, petit côté contre petit côté (côté plié contre côté plié).
Epingler le tricot et le tissu ensemble sur toutes les longueurs, même les rabats entre eux. Mais ne pas le faire sur les largeurs. 
Réserver et récupérer l'autre rectangle de tissu (4x20 cm).


On passe à la préparation de l'oeillet boutonnière. 
Replier chaque bord sur 1 cm. Les replier l'un sur l'autre et épingler bord à bord. 
Réserver de nouveau.



Il est temps de sortir la machine à coudre et de la préparer. Le réglage que je vous propose fonctionne sur toutes les marques de machines. Il y a toujours un sélecteur de point (comme ici sur la photo) et un sélecteur de longueur de point. 
Il faut régler la machine sur le point droit et avec une longueur de 3. N'oubliez pas d'enfiler le fil sur la machine ;-) 
Il est possible de réaliser cette étape sans machine, se sera juste beaucoup plus long. Le point idéal reste le point arrière <ICI>. 

Coudre l'oeillet boutonnière à 1 mm du bord épinglé. Coudre la pochette uniquement sur les longueurs épinglées à 1 cm du bord. Garder la pochette mais réserver l'oeillet pour plus tard.



Retourner la pochette de sorte que la laine soit à l'intérieur. 
Il faut maintenant épingler les largeurs. Pour cela, replier le cm de tissu en trop sur l'intérieur et épingler le tout bord à bord. 


Pour coudre la largeur de la pochette, on s'y prendra à la main.
Avant d'enfiler l'aiguille, couper d'abord une bonne longueur de fil (comme un avant bras par exemple) et nouer l'extrémité. Pour ne pas voir le noeud, commencer par le tricot et par l'intérieur.  
Il faut coudre au point glissé <ICI> comme sur les photos : passer l'aiguille une fois dans le tissu, une fois dans la laine et ainsi de suite. Terminer par un point d’arrêt <explication dans la vidéo "point glissé"> dans la laine pour que cela ne se voit pas. 

Attention, ne pas coudre la largeur du rabat maintenant !



Il est temps de s'occuper du bouton et de l'oeillet boutonnière. 
Pour cela, rabattre... le rabat, positionner et centrer à l'endroit voulu votre bouton. Le coudre. 
Attention de ne pas coudre les 4 morceaux ensemble. 

Positionner l'oeiller boutonnière de sorte que le bouton puisque "entrer et sortir", pour cela plier en deux le rectangle de tissu mis de côté précédemment et l'épingler en mettant les deux parties l'une sur l'autre. Couper le surplus à 2 cm de l'épingle.


Insérer et centrer entre les 2 épaisseurs du rabat, l'oeillet boutonnière jusqu'à l'épingle. L'enlever et ré-épingler sur les extrémités de l'oeillet. 
Coudre la largeur comme précédemment au point glissé. Une fois arrivé sur l'oeillet, soyez prudent : il y a 4 épaisseurs de tissu. 
Retirer les épingles...


...Et admirez votre oeuvre.

Voilà ! C'est fini, il ne vous reste qu'à en profiter. Je serai également heureuse de découvrir vos oeuvres sur les photos que vous ne manquerez pas de m'envoyer ! ;-)

Amusez-vous bien...

vendredi 3 juin 2016

Tarte aux pommes et frangipane.


♪♫♪ DNCE - Cake by the Ocean ♪♫♪

Bonjour mes petits bols de céréales au chocolat ! J'espère que vous allez bien ? De mon côté je suis enfin de retour chez moi donc je profite avant qu'une nouvelle catastrophe me tombe dessus -oui désolé, je suis un peu défaitiste j'en conviens- mais aujourd'hui je vous propose de faire les gourmands ! Désolé pas de tartes aux fraises, framboises ou autres "fruits du soleil" -de toute façon il n'y a en pas- mais des pommes ! J'adore les pommes mais avec mes allergies je ne peux que les manger cuite, pourquoi ? Franchement je ne sais pas, je pense surtout qu'il me manque quelques finitions ! 
Je vous présente donc la tarte aux pommes et frangipane que je fais très souvent lorsque je vais chez mes parents, enfin comme les gaufres <ICI>, les madeleines <ICI> ou encore le tiramisu <ICI>. Toute seule chez moi, je me contente en général de mug cake. 

2 oeufs
1 pâte sablée -maison <ICI>-
100 g de sucre
200 g de poudre d'amande
4 à 5 pommes suivant la taille

  1. Préchauffer le four à 200°.
  2. Préparer la frangipane : mélanger dans un saladier le sucre, la poudre d'amande et les oeufs. Réserver. 
  3. Étaler la pâte sablée dans un plat.
  4. Éplucher et couper les pommes en quartier. Les disposer harmonieusement sur la pâte. 
  5. Recouvrir de frangipane.  
  6. Enfourner à 200° pendant 30 à 40 min. 
  7. Laisser refroidir quelques minutes avant de déguster. 
photos : Celeesia




samedi 28 mai 2016

Tarte aux Fraises - Fashion Round #12


♪♫♪ Stromae - Te Quiero ♪♫♪ 

Bonjour mes petites fraises à la chantilly ! J'espère que vous allez bien ? De mon côté, je suis chez ma soeur, entrain de repeindre son living room ! Et ce n'est pas toujours évident avec mon épaule qui flanche mais heureusement nous prenons le temps, le principal c'est que se soit bien fait ! Mais avec tout ça je n'ai, bien sur, pas oublié que nous sommes le 28 et donc c'est FASHION ROUND.

Pour ce mois ­ci, c'est ma belle Florence qui a choisi le thème -et je te promais de répondre à ton mail dès que je suis de retour chez moi, Florence !- et avec Alex, dans un échange de mail, sont devenu un peu folles ! Mais c'est se qui fait leur charme, et certainement le mien ! Elles ont eu l'idées de choisir, à partir de maintenant, des thèmes un peu fou pour s'amuser et chercher encore plus dans notre imagination pour créer un look. C'est donc avec "grande logique" que nous avons choisi "Tarte aux Fraises". 

Bon, j'avoue, après l'élan rigolade passé, je me suis demandée se que j'allais bien pouvoir inventer. Mais c'était sans compter sur ma mère et ces idées un peu farfelu -tiens je tiens d'elle je crois- il m'a donc "juste" fallu coordonné le top que ma mère avait en tête avec des vêtements plus classique pour créer un look facile à mettre dans la vie de tous les jours. Je pense avoir relevé le défi !   

Si vous voulez participer à notre défi, il suffit de m'envoyer un mail à cette adresse celeesia@gmail.com ! Je donnerai alors le thème, les "règles" et le logo bien sûr !

Veste : MS Mode
Jean : Kiabi
Haut : Fais par ma maman
Ballerines : vieille, très vieille
Sac : offert à la grande soeur et donc emprunté 
Boucles d'oreilles : Cadeau d'une amie

photos : par la maman de Celeesia









~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le look des filles 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~